Le

Acheter une Mégane Gendarmerie, c’est possible !

Renault-Megane-Gendarmerie-Japon-1

Quand vous étiez petit, vous aimiez jouer au gendarme et au voleur. Et comme à la fin, c’est souvent le militaire qui gagne, vous préfériez tenir ce rôle ! Vous avez grandi depuis mais vous continuez peut-être à jouer avec vos enfants. Et si vous aviez une auto comme les vrais, ça ne serait pas encore mieux ?

Depuis deux ans, les Brigades Rapides d’Intervention sont équipées de Renault Mégane RS. La compacte du losange est une arme redoutable avec ses 265 chevaux pour prendre en chasse à grandes vitesses les contrevenants sur le réseau routier hexagonal.

Mais, ça ne vous dirait pas d’en avoir une vous aussi ? Pas seulement une simple Mégane RS, carrément une version bleue avec la bande blanche sérigraphiée sur les côtés. On pensait l’idée folle mais elle va être réalisable. Renault vient en effet de produire une petite série limitée à 20 exemplaires de la Mégane Gendarmerie !

Le problème ? C’est que cela se passe au Japon ! Et il est bien évidemment hors de question de retrouver une telle auto sur nos routes. Mais dans l’Archipel, vu que Gendarmerie ne veut pas dire grand chose, cela ne pose pas de problème. Cette petite série joue donc la carte de l’exotisme auprès de la clientèle japonaise avec un doux parfum de France.

Renault joue aussi surement la carte du « testé et approuvé par les militaires français » pour promouvoir l’auto. La firme française a des ventes confidentielles au Japon mais son image est plutôt bonne. Être l’allié de Nissan doit bien aider quand même.

La Mégane RS avait fait parler d’elle l’année dernière en battant le record pour une auto de série à traction sur le circuit de Suzuka… fief de Honda !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire