Le

L’Alfa Romeo 4C enlève le haut

Alfa Romeo 4C - 3

Élue plus belle voiture de l’année, l’Alfa 4C est encore plus sexy en version Spider. Cette déclinaison décapsulée arrivera sur nos routes cet été.

C’est presque tous les ans pareil : en janvier, Detroit est sous la neige. Mais Alfa Romeo est venu dans le Michigan avec un cabriolet. De quoi réchauffer l’ambiance et donner des envies de balades ensoleillées. Des rêves qui deviendront réalité dès la prochaine saison estivale.

La 4C Spider que l’on a sous les yeux est quasiment identique au concept-car dévoilé au Salon de Genève en mars 2014. A la couleur près : le blanc est remplacé par un jaune pétant, réservé dans un premier temps à cette déclinaison.

Pour la mise au point de la Spider, la recette a été simple ! Il a fallu ôter le pavillon et le remplacer par un petit toit en toile amovible (une version en fibre de carbone sera disponible ultérieurement) et par un nouvel arceau de sécurité derrière le conducteur et le passager. Il est vrai qu’au final la zone « ouverte » n’est pas très grande, mais cela sera amplement suffisant pour être décoiffé au son du petit quatre cylindres 1750 TBI de 240 ch.

La vitesse de pointe est de 250 km/h et il faut 4,1 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. La qualité numéro 1 de la 4C, sa légèreté, a été préservée. Grace à la rigidité de la coque, les ingénieurs n’ont pas eu besoin de trop rajouter de renforts dans la carrosserie. L’auto restera ainsi sous la tonne.

La boîte de vitesses est une double embrayage à 7 rapports. La Spider pourra recevoir quelques mois après son lancement un inédit système d’échappement développé par le spécialiste Akrapovic. Comme le coupé, le Spider sera produit dans l’usine Maserati de Modene.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire