Le

Alfa Romeo 4C Spider : addition décoiffante

Alfa Romeo 4C - 5

Pas de première mondiale pour Alfa Romeo au Salon de Genève, mais une première européenne. La 4C fera ses débuts sur le Vieux Continent après avoir été dévoilée à Detroit en janvier. Alfa Romeo en profite pour officialiser le tarif, corsé !

Si la 4C Spider fait très attention à son poids, elle ne fait pas « light » au niveau de la facture. La déclinaison cheveux dans le vent coûte 73.000 €. Avec un tel prix, l’italienne est à peine moins chère qu’une Jaguar F-Type Roadster V6 340 ch. La différence avec le 4C coupé est de 9.800 € (Alfa venant de gonfler le tarif de l’engin de 51.900 à 63.200 € ! ).

Le prix corsé s’explique en grande partie par la présence d’un châssis monocoque en fibre de carbone, pesant seulement 107 kg. Il est, selon Alfa Romeo, trois fois plus solide et sept fois plus léger qu’un châssis équivalent en acier. Mais la fibre de carbone, aussi utilisée pour le cadre du pare-brise, est très onéreuse. Les structures de châssis avant et arrière sont en aluminium. D’ici la fin de l’année, la Spider sera proposée avec un nouvel échappement mis au point par le spécialiste Akrapovic.

Tirant avantage d’un poids contenu, la 4C ne fait pas la course à la puissance. Le moteur est un 1750 cm3 de 240 ch, associé à une boîte double embrayage. La vitesse de pointe est de 257 km/h et il faut 4,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h.

Côté look, la 4C Spider inaugure un nouvel habillage des optiques avant, plus classique, quatre nouveaux dessins de jantes et une teinte de carrosserie jaune Giallo Prototipo. A Genève, on verra aussi l’auto en Blanc Nacré. Les livraisons débuteront cet été.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire