Le

Alfa Romeo Giulietta Quadrifoglio Verde

Alfa Romeo Giulietta Quadrifoglio Verde - 1

Au Salon de Genève, un trèfle à quatre feuilles va pousser sur le stand Alfa Romeo. On ne sait pas s’il sera un symbole de chance pour la marque italienne mais en tout cas il sera encore synonyme de vitesse : « Quadrifoglio Verde » fait référence aux Alfa les plus performantes depuis 1923. Il fait son retour dans la gamme Giulietta, à l’occasion des 60 ans de la lignée.

La Giulietta QV reprend le quatre cylindre 1750 tout alu de la petite supercar 4C. Ce bloc développe 240 ch à 6000 tr/min et un couple maxi de 340 Nm, constant entre 2100 et 4000 tr/min. Ce moteur est accouplé à une transmission robotisée 6 rapports double embrayage à sec. Selon Alfa Romeo, l’auto dépasse les 240 km/h et passe de 0 à 100 km/h en seulement 6,6 secondes.

La sonorité à l’échappement est plus travaillée grâce à un nouveau système d’admission. La suspension a été abaissée et les freins Brembo sont composés d’un étrier fixe rouge à 4 pistons et d’un disque majoré de 320 mm.

Pour le look, Alfa Romeo a choisi de faire dans la discrétion. Pas de kit carrosserie spécifique à cette version QV. On remarque juste des sorties d’échappement spécifiques, des jantes 17 ou 18 pouces inédites et un traitement anthracite brillant des coques de rétroviseurs, des poignées de porte, de la grille de calandre ou de l’entourage des antibrouillards.

A l’intérieur, on remarque une instrumentation arborant le trèfle à quatre feuilles, des sièges sport cuir/alcantara avec appuis-tête intégré, un pédalier en aluminium ou encore des surpiqûres blanches et vertes sur le volant, le frein à main et le levier de vitesses.

La nouvelle Giulietta QV sera commercialisée en mai, le prix n’a pas encore été donné.

Alfa Romeo Giulietta Quadrifoglio Verde - 2

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire