Le

Aston Martin V12 Vantage GT3 : 600 ch !

Aston Martin V12 Vantage GT3 - 16

La Vantage va fêter ses dix ans ! Un âge canonique dans le monde de l’automobile… mais la petite Aston Martin n’a pas envie de partir à la retraite. Au contraire, elle refait parler d’elle avec une nouvelle déclinaison, encore plus puissante : la GT3 à moteur V12 600 ch.

Mais est-ce un baroud d’honneur ? Il y a quand même de fortes chances que ce soit la Vantage ultime, le point final d’une lignée débutée en 2005 (pour la V8, 2009 pour la V12). La GT3 est d’ailleurs une série spéciale, qui sera produite à seulement 100 exemplaires. La marque britannique ne le cache pas : une grande partie a déjà été vendue à des clients fidèles.

Avec ce patronyme, la GT3 est claire sur son positionnement : il s’agit de la V12 Vantage de route la plus radicale possible, fortement inspirée des modèles de compétition. Cela se voit au niveau du look, avec par exemple à l’arrière un énorme aileron fixé sur la malle et un imposant diffuseur. A l’avant prend place en bas du bouclier un spoiler proéminent. L’ambiance course est renforcée par les stickers gris et les éléments peints en orange. L’habitacle n’est pas en reste avec une console centrale en fibre de carbone ou des sièges allégés en alcantara.

Sous le capot, le V12 6.0 a été retravaillé pour gagner encore quelques chevaux. La version S en propose 573, ici on grimpe à 600 ch ! Le couple maxi est de 625 Nm. Pour le moment, Aston Martin ne donne pas de valeur de performances. Le 0 à 100 km/h devrait être réalisé en 3,5 secondes environ.

Les ingénieurs ont fait la chasse aux kilos en trop. Avec 1.565 kg sur la balance, la GT3 pèse 100 kg de moins que la S. Pour obtenir ce résultat, la fibre de carbone a été massivement utilisée (capot, ailes avant…). La ligne d’échappement est en titane, et il est possible d’avoir en option des vitres latérales et une lunette en polycarbonate.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire