Le

Aston Martin Vanquish : nouveau millésime

Aston Martin Vanquish 2015 -1

Suite à un accord signé avec Daimler, il va y avoir de gros changements chez Aston Martin. Mais ceux-ci ne seront visibles qu’à partir de 2016. En attendant, la marque anglaise se penche régulièrement sur ses (vieux) modèles. Elle fait évoluer aujourd’hui son porte drapeau Vanquish.

Ce n’est pas vraiment un restylage. Rien ne change à l’extérieur. Le design Aston tourne en rond depuis des années… mais les autos de la firme britannique restent ultra-désirables ! Il n’y avait donc pas besoin de revoir le look de la Vanquish. Le millésime 2015 se contente de jantes inédites (qui font gagner 7 kilos) et de nouvelles couleurs pour l’extérieur et l’intérieur.

Les ingénieurs d’Aston Martin ont surtout revu la technique. La grande nouveauté se trouve au niveau de la transmission. La Vanquish délaisse sa vieille boîte automatique 6 rapports pour une nouvelle boîte 8 vitesses fournie par le spécialiste ZF. Les rapports sont passés en 130 millisecondes. Le V12 gagne 3 ch, passant de 573 à 576 ch. Le couple maxi est en hausse de 10 Nm, affichant désormais 630 Nm à 5.500 tr/mn. Aston Martin a aussi travaillé sur la suspension (elle est plus rigide), la direction ou encore le freinage.

Dans la pratique, cela se traduit par un progrès en matière de performances. La barre des 100 km/h est franchie en 3,8 secondes contre 4,1 secondes pour l’ancienne version. En vitesse maxi, le gain est plus notable, avec une pointe à 324 km/h au lieu de 295. Aston Martin précise que ces améliorations ne se font pas au détriment de la consommation, qui serait même en baisse de 10 % ! En cycle mixte, l’auto demande selon la marque 12,9 litres de carburant tous les 100 km. Dans la pratique, on devrait en être très loin !

Aston Martin Vanquish 2015 -2 Aston Martin Vanquish 2015 -3

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire