Le

Audi A3 Sportback e-tron hybride : les prix

Audi A3 Sportback e-tron

Actuellement, la solution la plus intéressante pour profiter des avantages de l’électrique sans en avoir les inconvénients est l’hybride plug-in. Ce type de motorisation associe un bloc électrique capable de faire avancer l’auto sur plusieurs dizaines de kilomètres à un bloc thermique qui prend le relais par la suite. Les modèles sur le marché sont encore rares mais l’offre se développe petit à petit. Audi lancera par exemple son A3 Sportack e-tron à la fin de l’année.

La propulsion de l’e-tron est assurée par un 1.4 TFSI de 150 ch et un moteur électrique de 75 kW, associé à une boîte de vitesses six rapports qui intègre un deuxième moteur électrique. La puissance cumulée est de 204 ch. De quoi réaliser le 0 à 100 km/h en 7,6 secondes. L’auto est homologuée pour une consommation mixte de 1,5 l/100 km ! Les rejets de C02 sont de 35 g/km. Ces chiffres relativement bas s’expliquent par la prise en compte dans la méthode de calcul des 50 km que cette A3 peut parcourir en mode zéro émission.

Attendue depuis de longs mois, l’auto est enfin disponible… mais en prévente. Les premiers exemplaires seront livrés en novembre. Audi a tout de même enfin dévoilé les tarifs de l’engin, qui sont sans surprise corsés. Hors bonus (qui peut aller jusqu’à 4.000 euros), le prix de base est de 38.900 euros avec la finition Ambiente (avec jantes 17 pouces et système démarrage sans clé). Le tarif monte à 43.500 euros en Ambition Luxe, dotée notamment de la caméra de recul, des sièges sport en cuir ou des phares full LED. Mais bonne surprise, l’e-tron avec sa double motorisation n’est pas forcément plus chère qu’une A3 2.0 TDI 184 ch, qui en Ambition Luxe coute 41.850 euros.

L’auto sera vendue via un réseau de 60 partenaires sélectionnés. Les collaborateurs du SAV ont reçu une formation spéciale sur la technique haute-tension. Les revendeurs e-tron mettront gratuitement à disposition de leurs clients une borne de recharge, accessible pendant les heures d’ouverture.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire