Le

Audi A7 Competition : 25 ans de TDI

Audi A7 Competition TDI - 1

Les petits événements se suivent chez Audi. Après avoir fêté la production de la six millionième voiture équipée du système Quattro, la marque aux anneaux célèbre les 25 ans du TDI avec une série spéciale de l’A7.

Ce modèle « anniversaire » est équipé d’un 3.0 V6 biturbo. Par rapport à celui d’une A7 classique, il a été légèrement revu et annonce désormais une puissance de 326 ch au lieu de 320 ch. Le couple ne change pas, restant à 650 Nm maxi dès 1.400 tr/min. Lorsque le conducteur écrase la pédale d’accélérateur, le moteur offre temporairement 20 ch de plus. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 5,1 secondes.

Evidemment, cette A7 Competition est dotée de la transmission intégrale Quattro ! La boîte de vitesses est une tiptronic à 8 rapports. Dérivée de la finition S-Line, la Competition a un châssis abaissé de 20 mm. Elle est équipée de jantes de 20 pouces peintes en noir (ce qui fait ressortir les étriers de frein rouges) et chaussées de pneus 265/35.

Quatre couleurs de carrosserie sont disponibles : gris Daytona, gris Nardo, bleu Sepang et rouge Misano. Dans tous les cas, les rétroviseurs sont peints en noir, tout comme les sorties d’échappement. L’A7 Competition est équipée de phares full LED et de clignotants à affichage dynamique, des technologies devenues standard sur l’auto depuis son restylage. Les Matrix LED sont en option.

A bord, l’ambiance est très sombre, avec des inserts décoratifs en bois noir. Elle peut être égayée en optant pour la sellerie cuir grise. On peut s’offrir en supplément des sièges « sport » aux surpiqûres rouges.

L’A7 Competition sera mise en vente en août, à un tarif proche des 72.000 euros. Audi annonce une consommation en cycle mixte de 6,1 l/100 km.

Audi A7 Competition TDI - 3 Audi A7 Competition TDI - 2

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire