Le

Cette Audi ne rejette que de l’eau !

Audi A7 Sportback h-tron

Alors que Toyota vient de présenter la version de série de sa berline à pile à combustible, nommée Mirai, Audi en est au stade du concept avec l’A7 Sportback h-tron quattro. 

L’A7 h-tron n’est pas prête d’arriver dans les concessions mais au moins elle roule. Elle a effectué quelques démonstrations au Salon de Los Angeles. L’auto utilise un système électrique avec comme source d’énergie une pile à combustible associée à une batterie hybride et un moteur électrique supplémentaire à l’arrière.

La pile à combustible est à l’avant. Elle contient plus de 300 éléments individuels, dont le cœur est une membrane en polymère. On trouve de chaque côté de cette dernière un catalyseur en platine. Comment fonctionne la pile ? L’hydrogène est envoyé à l’anode, où il est divisé en protons et électrons. Les protons se déplacent dans la membrane jusqu’à la cathode où ils réagissent avec l’oxygène présent dans l’air pour former de la vapeur d’eau. Les électrons fournissent l’énergie électrique hors de la pile.

Les réservoirs d’hydrogène sont placés sous le coffre, devant l’essieu arrière. On peut stocker environ 5 kg d’hydrogène (à une pression de 700 bars), ce qui selon Audi est assez pour parcourir 500 km. Faire le plein prend trois minutes environ. L’auto n’émet pas de C02. Elle ne rejette que de l’eau puisqu’elle fait réagir de l’hydrogène avec l’oxygène de l’air pour avancer.

L’A7 h-tron est une hybride rechargeable. L’autonomie est ainsi améliorée jusqu’à 50 km grâce à une batterie qui récupère l’énergie libérée au freinage et peut être rechargée via une prise de courant classique (4 heures pour faire le plein avec une 230 V).

L’auto est dotée d’une transmission intégrale e-quattro, avec un moteur électrique par essieu. Mais il n’y a pas de lien mécanique entre les deux : la distribution du couple est gérée électroniquement. La vitesse maximale est limitée à 180 km/h. Cette Audi passe de 0 à 100 km/h en 7,9 secondes, une bonne valeur pour une auto qui pèse 1.950 kg.

Audi indique qu’il maitrise la technologie de la pile à combustible. Il se dit donc en mesure de lancer le processus de production dès que le marché et les infrastructures seront prêts.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire