Le

Audi calcule son empreinte carbone

Audi A6

Le constructeur aux anneaux souhaite jouer la carte de la transparence. Il vient de calculer son empreinte carbone globale et l’a fait certifiée par une norme ISO, une première pour un constructeur haut de gamme. Le but est d’analyser l’origine des émissions de gaz à effet de serre pour mieux les réduire à l’avenir. 

Audi pense à la protection de l’environnement. L’allemand a évalué en détail les émissions de C02 dont il est à l’origine, pour l’ensemble des étapes du cycle de vie automobile. Toutes les émissions directes et indirectes sont inclues (avec par exemple les émissions des usines de production). Audi a fait appel à un organisme indépendant, Dekra, pour vérifier et confirmer les données et calculs.

Audi déclare que l’empreinte carbone de son groupe dans le monde est de 57 millions de tonnes de C02 par an. Cela représente environ 0,16 % des émissions de la planète en 2012. 74 % des émissions sont réalisées durant la phare d’utilisation de la voiture, 21 % pendant la production des composants par les fournisseurs, 1.4 % avec les activités logistiques de la marque…

Audi a souhaité évaluer de nombreuses sources en détail pour déterminer les mesures les plus efficaces afin de réduire les émissions pour toutes les étapes du cycle de vie. L’objectif est clair : le niveau des émissions doit être réduit de 25 % entre 2008 et 2016. Pour atteindre ce but, la marque misera en priorité sur de nouveaux modèles moins énergivores lors de leur utilisation, comme l’hybride A3 e-tron.

Mais le groupe a aussi mis en place de nombreux projets, comme l’utilisation de chauffage de récupération ou le lancement d’un train qui fonctionne avec de l’électricité récupérée et qui est utilisé pour transporter les voitures des sites Audi à Ingolstadt et Neckarsulm jusqu’au port d’Emden.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire