Le

Audi Q5 Sport design

Audi Q5 Sport Design

Pas de jaloux chez les SUV de la marque aux anneaux ! Après le Q7 et le Q3, c’est au tour du Q5 de se doter de la série limitée Sport design, dotée d’équipements exclusifs pour « un prix avantageux » selon Audi.

Le Audi Q5 commence à sentir le poids des années dans la catégorie des SUV compacts. Apparu en 2008 et légèrement restylé il y a deux ans, il ne sera pas remplacé avant 2016. Il fait aujourd’hui parler de lui avec le lancement d’une série spéciale Sport design, disponible à la commande jusqu’au 31 décembre.

Cette version est basée sur la finition S-Line. Le Q5 Sport design reprend donc le pack extérieur S-line : pare-chocs avant et arrière spécifiques, prises d’air latérales, sorties d’échappement chromées, diffuseur laqué gris platine… L’auto est dotée d’origine de jantes à 5 branches 20 pouces. Mais Audi précise que d’autres types de jantes sont disponibles sur demande ou en option, avec par exemple des jantes 5 ou 10 branches à la finition mat, titane, polie ou brillante.

Le design extérieur de cette version se distingue aussi par un pack esthétique noir. La calandre en noir mat est soulignée par un encadrement et des applications noir brillant, présentes aussi sur les prises d’air latérales. Les rampes de pavillon sont en noir mat, l’entourage des vitres en noir brillant. En revanche, Audi ne fait mention d’aucun gain côté équipement de confort ou de sécurité !

Le Q5 Sport design est disponible avec le 2.0 TFSI 180 ch (48.950 €), le 2.0 TFSI 225 ch (51.400 €), le V6 3.0 TFSI 272 ch (58.750 €), le 2.0 TDI 150 ch (45.750 €), le 2.0 TDI 190 ch (51.350 €) et le V6 3.0 TDI 258 ch (60.150 €) .

 

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire