Le

L’Audi R8 LMX inaugure en série les phares laser

Audi R8 LMX - 1

Chez Audi, l’éclairage est un sujet sur lequel on ne plaisante pas. La marque aux anneaux est à l’origine de la mode des « guirlandes » de diodes qui sévit actuellement dans l’automobile. L’allemand a aussi été le premier à proposer une auto équipée d’optiques « full LED », la R8 en 2008. Aujourd’hui, elle déclare la guerre à BMW à propos des phares laser !

En janvier dernier, Audi dévoilait fièrement au salon de l’électronique de Las Vegas (le CES) un prototype doté de phares laser. Pour les anneaux, c’était une grande innovation… ce qui avait fait réagir BMW sur Twitter. La marque à l’hélice avait rappelé qu’elle avait présenté un concept doté de cette technologie en 2011 et qu’elle allait lancer dans l’année le premier modèle de série équipé de laser, la i8.

Mais Audi se venge aujourd’hui en dévoilant une série limitée de sa R8, la LMX, avec des optiques à laser ! C’est un peu risible quand on sait que la supercar des anneaux est en fin de vie et qu’un nouveau modèle sera présenté dans quelques mois (voire semaines). Les laser auraient donc pu attendre la seconde génération. Mais Audi voulait apparemment être coûte que coûte le premier…

Avec les laser, Audi nous promet une bien meilleure visibilité la nuit et donc un surcroit de sécurité. Un module laser par feu génère un cône de lumière doublant la portée par rapport à un feu full-LED. Chaque module intègre quatre diodes laser. Les feux laser s’activent à partir de 60 km/h. Ils s’additionnent aux projecteurs classiques à LED. Un système basé sur des caméras détecte les autres usagers de la route et ajuste automatiquement la position des feux pour ne pas les gêner.

Sous le capot de la LMX, on trouve un V10 5.2 litres de 570 ch, qui développe un couple maxi de 540 Nm. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,4 secondes, la vitesse maximale est de 320 km/h. La boîte de vitesses est une S-Tronic à 7 rapports. L’auto est dotée de la transmission intégrale Quattro. La R8 LMX est équipée de freins carbone-céramique, de 380 mm de diamètre.

L’auto est recouverte d’une peinture Bleu Ara à effet cristal. De nombreux éléments sont réalisés en fibres de carbone : aileron arrière fixe, spoiler avant, rétroviseurs, diffuseurs… La calandre, les entrées d’air avant et arrière sont finies en gris titane mat. Les sorties d’échappement sont en noir brillant. A bord, le noir domine mais de nombreuses touches de bleu sont visibles : surpiqûres des sièges baquets, du frein à main, du volant ou de la casquette d’instrumentation, coques sur le dos des sièges… Du carbone mat recouvre le tunnel central ou encore la base du frein à main.

99 exemplaires seront commercialisés. Les livraisons débuteront cet été. Aucun tarif connu pour l’instant.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire