Le

Audi TT Sportback Concept

Audi TT Sportback Concept - 2

La troisième génération du TT ne va pas se contenter de variantes coupé et roadster. Audi souhaite agrandir la famille de ce modèle et multiplie les concepts pour tester les réactions du public. Après le break de chasse et le SUV, voici le prototype de Sportback.

Vous aimez le TT mais pour vous il manque un peu de praticité au quotidien. Pourquoi ne pas opter alors pour la version quatre portes Sportback ? Pour l’instant c’est un concept-car, mais il a de grandes chances de passer le cap de la série (plus en tout cas que le SUV).

Le Sportback mesure 4,47 mètres de longueur. C’est 29 centimètres de plus que le coupé. 12 centimètres supplémentaires sont dédiés à l’empattement, afin de dégager de la place aux occupants des places arrière. Ceux-ci devront en revanche bien se cambrer pour monter car la hauteur est réduite de 3 centimètres, à 1,38 mètre.

D’un point de vue esthétique, le Sportback reprend les codes incontournables du TT, à l’image des passages de roue marqués ou du vitrage latéral en arc de cercle. Comme sur le coupé, le regard est perçant. Différence au niveau de la proue : le logo est intégré à la calandre Singleframe. Sans surprise, les changements les plus importants sont à l’arrière. La poupe perd son coté rebondi, avec un épais pli de carrosserie au niveau de la malle. Le Sportback est monté sur des jantes de 21 pouces.

La planche de bord est logiquement empruntée aux coupé et roadster. Elle étonne toujours par son dépouillement. Mais que l’on se rassure : le TT ne fait pas l’impasse sur les équipements traditionnellement présents à bord. Ils sont juste bien cachés (les boutons de la climatisation sont par exemple au centre des aérateurs) ou intégrés au système multimédia MMI.

Le conducteur a face à lui un immense écran 12,3 pouces, qui se commande depuis le volant ou le pavé tactile placé entre les sièges. En bon coupé, même à quatre portes, le Sportback a des ouvrants sans encadrement et ne peut accueillir que deux personnes à l’arrière, qui s’installent dans des sièges individuels. L’appellation Sportback n’est pas usurpée : on accède au coffre via un hayon.

Sous le capot de ce concept, on trouve un 2.0 TFSI de 400 ch. Il délivre un couple maximum de 450 Nm, entre 2.400 et 6.000 tr/min. La puissance est envoyée aux quatre roues via une boîte S Tronic double embrayage à 7 rapports. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,9 secondes.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire