Le

Baisse des émissions de C02 : l’Europe a voté

Nouvelle étape pour la réduction des émissions de C02 par les automobiles dans l’UE. Le Parlement européen vient de voter : la limite des rejets maxi passera de 130 à 95 g/km en 2020.

La prochaine contrainte ne s’applique pas encore que l’Europe pense déjà à la suivante. En 2015, les véhicules neufs vendus dans l’Union Européenne ne devront pas émettre plus de 130 grammes de C02 par kilomètre. Et bien dès 2020, cette limite tombera à 95 grammes. Cette décision vient d’être votée par le Parlement européen (499 voix pour, 107 contre, 9 abstentions).

Dans les faits, tous les modèles ne devront pas être sous les 95 g, c’est la moyenne des ventes de chaque constructeur qui ne devra pas dépasser cette valeur. Il y aura quand même une petite tolérance la première année. Jusqu’au 1er janvier 2021, les marques pourront retirer du calcul leurs 5 % de voitures les plus polluantes. Une petite victoire pour l’Allemagne, qui avait fait pression sur l’Europe pour obtenir cette tolérance.

Autre petit coup de pouce supplémentaire : les voitures émettant moins de 50 grammes par kilomètres seront « bonifiées ». Les critères suivants s’appliqueront : une auto de cette catégorie sera comptée pour deux voitures particulières en 2020, 1,63 en 2021 et 1,33 en 2022.

Autre bonne nouvelle pour le consommateur, mais pas forcément pour les constructeurs, les députés européens ont reconnu que les chiffres de consommations et d’émissions annoncés par les marques étaient trop éloignés de la réalité, à cause d’un protocole d’homologation reproduisant mal les conditions de circulations quotidiennes. Un nouveau protocole devrait donc être mis en place au plus vite.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire