Le

Bentley passe à l’hybride rechargeable

Bentley Mulsanne Hybride

La marque britannique va dévoiler au Salon de Pékin une Mulsanne dotée d’un moteur hybride rechargeable. Bentley précise que cette technologie fera son apparition dans sa gamme en 2017, sur le gros SUV actuellement en préparation.

L’hybride n’est pas réservé aux sages berlines familiales. L’année dernière, ce type de motorisation a fait une entrée remarquée chez les supercars (LaFerrari, McLaren P1, Porsche 918). Pour l’instant, ces modèles associent essence et électricité dans le but de booster leur puissance. Mais à l’avenir, ce sera aussi un moyen de faire baisser les émissions de C02. Après 2020, les voitures vendues en Europe devront émettre moins de 95 g/km de dioxyde de carbone en moyenne.

Pour faire fondre les niveaux de rejets, la solution la plus efficace est, après l’électrification totale, l’hybride rechargeable. Les modèles équipés de cette technologie sont capables de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres en mode zéro émission. De nombreuses marques haut de gamme vont s’y mettre pour pouvoir continuer à vendre des autos sur le Vieux Continent, à commencer par Bentley.

Le premier véhicule hybride rechargeable que la firme anglaise lancera en 2017 sera basé sur le SUV actuellement mis au point (et qui vient d’être teasé). Mais la marque annonce dès aujourd’hui que 90 % de ses modèles seront disponibles en version hybride rechargeable d’ici la fin de la décennie. Selon Bentley, ce système permettra d’accroitre la puissance de 25 % et de réduire de 70 % les émissions de C02 « sans remettre en cause le luxe somptueux, le design intemporel et le raffinement suprême qui font la renommée de Bentley ». L’anglais promet une autonomie en mode électrique d’au moins 50 km.

Avant l’arrivée du SUV, Bentley présente aujourd’hui une Mulsanne hybride… mais ne donne aucune information technique sur l’auto ! Le communiqué de presse évoque juste la décoration spécifique du modèle, qui adopte des éléments en cuivre, à l’extérieur (calandre, étriers de frein…) et à l’intérieur (inserts dans les façades en placage bois…).

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire