Le

Bentley tease déjà son 4×4

Bentley SUV teaser

L’invasion des SUV n’est pas prête de se terminer. Une nouvelle avalanche de modèles inédits se prépare même chez les marques de luxe. Bentley sera l’un des premiers à dégainer, en 2016. Mais la marque anglaise donne déjà un avant-goût de son modèle, au nom encore inconnu.

Bentley n’a jamais caché le fait qu’il a dans ses cartons un projet de gros 4×4. Le britannique a même déjà dévoilé un concept-car qui montrait à quoi pouvait ressembler un tel engin, nommé EXP 9 F. C’était lors du Salon de Genève 2012. A l’époque, l’auto avait énormément fait parler d’elle et pas vraiment en bien. Il est vrai que le design de Bentley croisé avec une silhouette de SUV avait donné un résultat assez spécial.

Les réactions très mitigées suscitées par l’EXP 9 F n’ont cependant pas poussé Bentley à se demander si un 4×4 dans sa gamme est une bonne idée. La marque britannique souhaite bel et bien rejoindre le segment des 4×4. Elle vient de le confirmer aujourd’hui avec un premier aperçu de l’auto qu’elle commercialisera en 2016.

On a rarement le droit à un teaser deux ans avant la sortie d’un modèle ! Mais l’image n’a pas été publiée à un moment anodin. Elle a fait son apparition pendant une conférence où la marque a officialisé un bénéfice d’exploitation et un chiffre d’affaires records pour 2013. Et en annonçant son futur SUV, Bentley envoie un message fort aux investisseurs : l’avenir ne peut être que meilleur encore !

Bentley promet que ce modèle sera le 4×4 le plus luxueux et le plus puissant du marché. Wolfgang Schreiber, à la tête de la marque, a ainsi déclaré « il va créer une nouvelle niche dans le segment des SUV ». La firme britannique espère en vendre 3000 par an, majoritairement en Asie et au Moyen Orient.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire