Le

BMW Série 3 : bientôt en hybride

BMW Série 3 hybride

La petite berline de BMW sera restylée en début d’année prochaine. A cette occasion, la marque allemande lancera une version hybride rechargeable de l’auto. Les premières informations techniques viennent d’être dévoilées.

Une Série 3 qui consomme seulement 2 litres d’essence pour parcourir 100 kilomètres, c’est presque une réalité. BMW vient de présenter un premier prototype. La version de série devrait être commercialisée courant 2015.

Sous le capot : un quatre cylindres avec la technologie TwinPower Turbo allié à un moteur électrique. L’ensemble développe environ 245 ch et un couple maximal de 400 Nm, envoyé aux roues arrière via une boîte 8 rapports. Selon BMW, les performances sont comparables à celles d’un six cylindres. Elles devraient d’ailleurs en surprendre plus d’un grâce au « boost » fournit à l’accélération par le bloc électrique. En mode zéro émission, la vitesse maxi sera de 120 km/h. Les rejets de C02 tourneront autour de 50 g/km.

Le moteur électrique est alimenté par une batterie lithium-ion, logée sous le coffre. BMW indique que son volume est à peine réduit et que la modularité est préservée car la possibilité d’intégrer un système hybride a été prise en compte dès la mise au point du modèle. La batterie peut être rechargée sur une prise de courant classique. L’autonomie avec un plein d’électricité est de 35 km. BMW ne donne pas encore des indications pour le temps de la recharge.

Intelligente, la Série 3 hybride est dotée d’un « Assistant d’anticipation spécifique à l’hybride ». Il est couplé au GPS et influe sur la gestion du moteur en prenant en compte le profil de la route, d’éventuelles limitations de vitesse mais aussi les conditions de circulation.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire