Le

BMW va lancer le X7

BMW Usine

Avec ses 4,86 mètres de longueur, le nouveau X5 est déjà un beau bébé. Mais pour BMW, il y a de la place au-dessus pour un modèle encore plus grand ! La marque allemande va ainsi lancer d’ici 2018 un X7, qui devrait dépasser les cinq mètres.

Vous allez surement vous demander à quoi peut servir un engin de cette taille sur nos routes. La réponse est claire : à pas grand chose. C’est simple : le X7 ne sera pas imaginé pour l’Europe. Il devrait être tout de même vendu sur le Vieux Continent mais avec cette auto, BMW vise surtout les Etats-Unis, le Moyen-Orient et la Chine.

Le projet X7 n’est plus une rumeur. L’arrivée prochaine du véhicule, d’ici trois ou quatre ans, a été confirmée officiellement par la marque allemande lors d’une conférence donnée dans son usine américaine de Spartanburg, une ville située dans l’Etat de Caroline du Sud. Ce site industriel s’occupe de la production des SUV BMW. Il assemble déjà les X3, X5 et X6. A cela s’ajoutera le X4, qui a été présenté il y a un mois, et puis donc ce X7.

Ce qui fait que la production à Spartanburg va augmenter d’ici 2017 de 50 %, passant de 300.000 à 450.000 autos par an. La firme allemande va investir un milliard de dollars dans cette usine et compte recruter 800 personnes supplémentaires pour l’assemblage de ses 4×4, qui fait pour l’instant travailler 8 000 personnes.

Pour le moment, BMW a juste confirmé l’arrivée du X7 et n’a donné aucune information sur cette auto, qui devrait s’apparenter à une grosse X5, longue d’environ 5,10 mètres, comme sa future rivale Mercedes GL, et sera capable de transporter sept personnes. On se demande maintenant si BMW va le proposer une version coupé X8.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire