Le

Le budget annuel d’une hybride

Toyota Prius

Nous venons de voir que le budget moyen de l’automobiliste français roulant à l’essence ou au gazole a baissé en 2013 par rapport à 2012, selon les chiffres de l’Automobile Club. Pour la première fois, l’association a sorti la calculette pour les véhicules hybrides. Et rouler écolo demande quelques efforts financiers.

Pour son étude, l’Automobile Club a retenu la référence du marché : la Toyota Prius, qui associe un bloc thermique essence à un électrique. Son prix de départ est plutôt conséquent (28.600 euros) mais elle bénéficiait en 2013 d’un bonus de 2.860 euros. La technologie a un coût : après la déduction de l’aide gouvernementale, la japonaise est 22 % plus onéreuse que la 308 diesel. La Prius attire selon l’association les amateurs de nouveautés techniques et les gros rouleurs qui n’aiment pas le gazole. Le kilométrage annuel est le même que celui des diesélistes : 15.271 km.

Le budget moyen pour ce véhicule en 2013 était de 8.782 euros, soit 14 % de plus par rapport à la 308 diesel. C’est logiquement au niveau « achat-reprise » que la différence est la plus importante : + 23,2 %. Roulant au sans-plomb, plus cher, la Prius limite la hausse dans le poste carburant (+ 8,4 %) grâce à une consommation moindre (30 litres de moins par an).

Bonne surprise : même si techniquement l’asiatique est plus complexe, elle annonce une facture d’entretien similaire à la 308, grâce à sa bonne fiabilité. En revanche, l’assurance est selon l’Automobile Club plus chère de 15,6 %.

Il y a donc un surcoût non négligeable à l’achat et à l’utilisation. Mais en contrepartie, la Prius vous fait bénéficier de l’automatisme et du silence de l’électrique. Et selon Toyota, conduire une hybride serait moins stressant.

Si vous souhaitez découvrir l’étude plus en détails et connaître la méthodologie précise, voici le lien vers le site de l’Automobile Club.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire