Le

Cadillac CTS-V : 320 km/h !

Cadillac CTS-V - 1

Après l’ATS-V, dévoilée fin novembre à Los Angeles, voici la CTS-V, l’auto de série la plus puissante de l’histoire de Cadillac. Sous le capot : un V8 6.2 litres de 640 ch !

Au début du 3ème épisode de la saga Taxi, la célèbre 406 blanche de Daniel a embarqué un passager de luxe : Sylvester Stallone. Son personnage est étonné de voir l’auto dépasser un TGV. Une scène de cinéma… mais qui peut être réalité avec cette Cadillac. La nouvelle CTS-V atteint en effet la vitesse maxi de 320 km/h ! Elle passe de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes.

La firme américaine frappe fort sur le segment des berlines sportives. La concurrence allemande est loin derrière : la BMW M5 ne propose qu’au mieux 600 ch et la Mercedes Classe E 63 AMG est à 585 ch. Le V8 de la Cadillac est associé à une boîte automatique 8 rapports, qui peut être commandée depuis le volant via des palettes. Le couple maxi est de 855 Nm.

Les ingénieurs du constructeur US ont bien fait les choses, ne se contentant pas de glisser un énorme moteur sous le capot. Ils ont revu en profondeur les dessous de l’auto, avec par exemple une structure 25 % plus rigide. Le freinage est signé Brembo, avec des disques de 390 mm à l’avant et 360 mm à l’arrière. Les pneumatiques sont des Michelin Pilot Super Sport, développés pour ce modèle.

Le design est revu par petites touches. On remarque à l’avant une nouvelle grille de calandre et une prise d’air centrale agrandie. Le capot en fibre de carbone adopte des ouïes. A l’arrière, un becquet est fixé à la malle et il y a quatre sorties d’échappement. La CTS-V reçoit d’inédites jantes de 19 pouces. A bord, le conducteur et le passager prennent place dans des sièges intégrant l’appuie-tête. En option, le pilote peut avoir le « Performance Data Recorder » : une caméra filme les sorties sur piste. On peut alors revoir par la suite ses tours de circuit et les partager sur les réseaux sociaux.

La CTS-V sera vendue en France. Mais pas avant le printemps 2016.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire