Le

Chevrolet en justice

Chevrolet Trax

Personne n’avait vu venir le coup. En décembre 2013, General Motors annonçait que sa marque Chevrolet allait être purement et simplement retirée du marché européen, pour laisser davantage de place à Opel. Aujourd’hui, les concessionnaires français de la firme au nœud papillon se rebiffent. 

A travers leur syndicat, le Conseil National des Professionnels de l’Automobile (CNPA), ils assignent le constructeur en justice, devant le Tribunal de Grande Instance de Pontoise. Plusieurs choses sont reprochées à Chevrolet.

Tout d’abord la brutalité de l’annonce du retrait. Les concessionnaires auraient aimé apprendre la nouvelle avant la presse, d’autant qu’ils ne pouvaient s’y attendre dans la mesure où les immatriculations étaient en constante progression. Surtout, selon eux, Chevrolet a volontairement caché l’info.

Un départ comme celui-ci ne se décide pas du jour au lendemain et les derniers contrats qui liaient les deux parties ont été signés en juin, pour une durée indéterminée. Le CNPA parle carrément de « déloyauté de Chevrolet », ajoutant qu’il a des preuves que le choix de GM est issu d’une longue réflexion.

Le CNPA reproche aussi à Chevrolet le fait que, depuis l’annonce, les concessionnaires ne peuvent plus travailler dans des conditions normales. Il n’y a plus de stock, plus de véhicule de démonstration, de moins en moins de communication et les délais de livraison ont explosé.

Le CNPA veut donc une condamnation suite au non respect du contrat et du préavis de résiliation. Il réclame un euro symbolique de dédommagement. Il souhaite surtout avec cette action alerter Chevrolet pour que celui-ci prenne conscience rapidement de ses manquements et propose enfin des conditions de sorties acceptables et équilibrées. En clair, il faut de meilleures compensations financières pour les concessionnaires.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire