Le

Voici l’auto chinoise la plus chère du monde

Hongqi L5

Le groupe FAW fabrique une limousine V12 au look rétro pour le gouvernement chinois. Mais la Hongqi L5 est aussi maintenant disponible pour la clientèle « classique », devenant ainsi la chinoise la plus chère du marché.

Pour le moment, quand il s’agit d’acheter une voiture haut de gamme, les Chinois préfèrent les modèles européens, qui symboliseraient mieux la réussite sociale. Même s’ils aiment les allemandes, ils ont moins d’a-priori que nous et pour eux une française peut être aussi prestigieuse qu’une germanique… si elle propose des prestations comparables. En clair, si DS tire bénéfice de son image de luxe à la parisienne, le moteur et les équipements doivent être au niveau… ce qui malheureusement n’est pas encore tout à fait le cas.

Le pire, c’est que le gouvernement chinois roulait aussi avec des limousines étrangères, notamment des Mercedes Classe S, faute de trouver un véhicule à la hauteur dans la production locale. Jusqu’à l’arrivée de cette Hongqi L5, une limousine de 5,55 mètres de longueur. L’auto, fabriquée par le groupe FAW, est dotée d’un V12 6.0 en aluminium qui développe une puissance de 402 ch (une valeur bien en retrait des rivales européennes). La L5 est équipée d’une suspension pneumatique et d’une transmission intégrale.

Maintenant, les constructeurs chinois aimeraient séduire aussi leurs riches compatriotes. Ils ont conscience que la tâche ne sera pas aisée mais dans la mesure où c’est avec le temps que l’image se forge, il faut bien commencer un jour. Les visiteurs du Salon de Pékin ont ainsi pu découvrir la Hongqi L5. L’auto a surtout beaucoup fait parler d’elle avec son prix. Près de cinq millions de yuan, soit quasiment 580 000 euros, ce qui en fait la voiture chinoise la plus chère du marché ! Mais un riche businessman s’est laissé séduire et vient de passer la première commande. Un bon patriote !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire