Le

Citroën C-XR Concept – Salon Pékin 2014

Citroën C-XR Concept -2

Chez Citroën, le Salon de Pékin est placé sous le signe du SUV. Pendant que la ligne premium dévoile la DS 6WR, la maison mère présente le concept C-XR, qui préfigure un futur 4×4 compact… pensé pour le marché chinois. 

En moins d’une semaine, la firme aux chevrons aura dévoilé deux 4×4… mais aucun ne devrait s’aventurer en dehors de la Chine. Plutôt curieux dans la mesure où ce genre d’autos est très demandé en Europe. Pour le moment, Citroën préfère concentrer ses efforts sur ce marché en pleine expansion. Les SUV ont de plus en plus la cote dans l’Empire du Milieu. En 2013, il s’en est vendu près de trois millions, soit 50 % de plus qu’en 2012 !

Le C-XR a d’ailleurs été mis au point avec Dongfeng, le constructeur chinois partenaire de Citroën. Pour l’instant c’est un concept-car, mais un modèle de série quasiment identique sera lancé d’ici la fin de l’année. L’auto mesure 4,26 mètres de longueur, une taille équivalente à celle d’un Opel Mokka. L’empattement est important (2,65 mètres), une bonne nouvelle pour l’habitabilité.

Le design du C-XR est très classique. On a même une impression de déjà vu. L’auto évoque sous certains angles la C4 Aircross, vendue chez nous, ou la C-Elysée, une berline tricorps destinée aux pays émergents. La face avant adopte une calandre à double barrette et des guirlandes de LED verticales. Au niveau de la poupe, on trouve des feux horizontaux placés en hauteur. Pour faire baroudeur, le C-XR reçoit des éléments en plastique brut autour des roues et au niveau des bas de caisse, des sabots de protections couleur aluminium ou encore des barres de toit. Un épais jonc chromé prend place au bout du vitrage latéral.

Le concept-car est équipé d’une motorisation essence turbo de 160 ch, associée à une boîte automatique et à un Stop and Start. Comme pour la DS 6WR, aucune transmission intégrale n’est prévue. Citroën se contente de proposer un antipatinage amélioré, le Grip Control.

Citroën C-XR Concept -1

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire