Le

Citroën C4 : petite mise à jour pour 2015

Citroën C4 restylée - 1

Pour le restylage d’un modèle, il y a ceux qui changent beaucoup de choses, jugeant que cela sera rentable. Et il y a les autres, comme Citroën avec la compacte C4. Les modifications sont surtout sous le capot.

J’imagine déjà la scène. Quand la marque aux chevrons commencera à vendre cette C4 restylée, elle fera de la publicité en utilisant le mot « nouvelle ». Et beaucoup se demanderont face à leur télévision ou leur journal en quoi elle est nouvelle.

C’est sûr qu’à l’extérieur, le mot sera trop fort. Les designers n’ont pas eu beaucoup de travail. Ils ont juste revu l’habillage des optiques et des feux. A l’avant, les projecteurs sont sur fond noir et intègrent une nouvelle signature lumineuse. A l’arrière, on trouve comme sur d’autres modèles de la marque un effet 3D. La C4 adopte à cette occasion de nouvelles jantes 17 pouces et deux nouvelles couleurs de carrosserie : Gris Galet et Gris Platinium.

A l’intérieur, les changements se font rares… mais ils sont utiles. Citroën a en effet amélioré l’ergonomie grâce à l’adoption d’un écran tactile 7 pouces. De nombreux boutons sur la console centrale et le volant disparaissent. La C4 met à jour sa navigation. On dispose maintenant d’un affichage des limitations de vitesse, d’une prise en compte des conditions de circulation et du calcul du parcours le plus économe en carburant.

Sous le capot, c’est un peu plus animé. La C4 version 2015 peut être équipée du nouveau bloc essence PureTech de 110 ch. Le PureTech de 130 ch est désormais disponible avec une boîte de vitesses automatique 6 rapports. Cette variante consommerait en cycle mixte 4,8 l/100 km, soit 2,1 l/100 km de moins que le VTi 120 ch BVA qui est remplacé ! Côté diesel, on retient l’arrivée du bloc BlueHDi 100 ch, avec ou sans Stop and Start. Si celui-ci est présent, l’auto annonce une conso moyenne de 3,3 l/100 km, pour des rejets en C02 de seulement 86 g/km. Au-dessus, on a un BlueHDi de 120 ch.

Citroën C4 restylée - 2 Citroën C4 restylée - 3

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire