Le

Conduire en hiver : ça se prépare !

BMW X6 M50d

Avant de vous lancer sur la route des vacances d’hiver, il est indispensable d’effectuer la vérification de votre véhicule, de vous doter d’équipements de sécurité et d’adopter une conduite souple adaptée aux conditions climatiques.

Une voiture qui sort de chez le garagiste avant un départ des vacances, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Le froid, l’humidité, le gel, le verglas, la neige ou encore la grêle sont autant d’ennemis pour une voiture qu’il faut être en mesure de contrer tout au long du voyage.

Les équipements indispensables

Voici une liste non-exhaustive des équipements auto nécessaires pour tout voyageur hivernal :
– Des pneus neige (les pneus été ne sont pas adaptés aux routes glissantes) ;
– Des chaines à neige (elles sont obligatoires sur les tronçons de route signalés par le panneau B26 « équipements spéciaux obligatoires ») ;
– Du liquide antigel (pour protéger le moteur du froid) ;
– Du lave-glace « hiver » (pour une visibilité maximale) ;
– Une raclette (pour dégivrer les vitres et le pare-brise)…

Adapter sa conduite

La conduite en hiver nécessite une certaine souplesse. Il faut évidemment éviter les mouvements de volant brusque et doser les freinages pour ne pas bloquer les roues. Il est également fortement conseillé de rouler moins vite sur une route enneigée ou mouillée, notamment si la voiture est équipée de chaînes à neige (qui imposent une vitesse n’excédant pas les 50 km/h). Enfin, le respect des distances de sécurité est plus que jamais une nécessité :
– 35 m à 50 km/h ;
– 60 m à 90 km/h ;
– 90 m à 130 km/h.

Vérifier les clauses de son contrat d’assurance auto

Une chute de neige imprévue ou des températures très basses peuvent suffire à causer un accident ou empêcher le démarrage du moteur. Pour se prémunir des inconvénients d’une panne ou d’une immobilisation du véhicule, il est conseillé de vérifier les termes de son contrat d’assurance auto : la garantie assistance n’est pas incluse dans tous les contrats et une franchise kilométrique de 50 km est parfois prévue. L’assistance n’est alors certifiée que si la panne intervient à plus de 50 km du domicile. Seule l’assistance 0 km prend entièrement en charge l’intervention d’un dépanneur-remorqueur, même à domicile.

Selon le type d’incident et la formule prévue dans le contrat d’assurance auto, la garantie assistance peut également couvrir :
– Les frais de remorquage ;
– L’envoi de pièces détachées introuvables sur place ;
– Le rapatriement du véhicule à proximité du domicile ;
– Les frais d’hébergement pendant la durée des réparations ;
– Le rapatriement des passagers.

Certains contrats d’assurance prévoient des clauses spécifiques au temps hivernal, imposant un équipement prédéfini (comme la pose de pneus neige, par exemple). En cas d’accident, l’assureur peut diminuer ou refuser l’indemnisation si ces clauses n’ont pas été respectées. Pour éviter tout désagrément, la comparaison d’assurances auto permet de choisir rapidement une assurance incluant les garanties de son choix.

Laisser un commentaire