Le

Dacia Duster Air

Dacia Duster Air

Il n’y aura pas de grosse première mondiale sur le stand Dacia au Salon de Paris (sauf surprise) mais le constructeur roumain viendra dans la Ville Lumière avec plusieurs actualités produits. Après le duo Lodgy/Dokker Stepway et la Sandero Black Touch, voici le Duster Air.

Restylé l’année dernière, le Duster fait régulièrement l’objet de séries spéciales. Après l’Aventure en mars, voici l’Air, qui selon les mots de la firme « rappelle les missions extrêmes des pilotes de l’air et s’inspire du monde de l’aviation ». Il faudra que Dacia nous explique le rapport avec son SUV.

Cette version se reconnaît à ses détails jaunes (rétroviseurs et strippings « altimètre » sur le capot, les flancs et l’arrière). Le Duster Air reste typé baroudeur avec ses skis aspect chrome satiné, ses jantes alliage 16 pouces Dark Metal ou sa canule d’échappement chromée. Quatre couleurs de carrosserie sont disponibles : gris platine, gris comète, noir nacré et blanc glacier. Les vitres arrière et la lunette sont surteintées.

A l’intérieur, on trouve une sellerie « exclusive » avec des broderies et surpiqûres, des éléments de décor noir (comme l’enjoliveur de façade centrale ou l’insert sur le volant) et le visuel de l’altimètre sur les dossier des sièges. La version Air gagne un volant et un pommeau en cuir, ainsi que des tapis de sol textiles.

Pour la motorisation, le choix sera vite fait. C’est essence TCe 125 ch ou diesel dCi 110 (avec boîte de vitesses manuelle 6 rapports). Seul le bloc gazole est disponible en quatre roues motrices. Les prix sont respectivement de 16.200 et 16.900 € (18.900 € en 4X4). C’est 500 euros de plus que la version Lauréate qui sert de base à cette série spéciale. En prenant en compte les équipements en plus, il y a un avantage client de 300 euros.

Comme pour la Sandero Black Touch, le Duster Air sera disponible à la commande le 2 octobre.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire