Le

Dacia : série limitée 10ème anniversaire

Dacia Série Limitée 10 ans

Pas de nouveauté pour le constructeur roumain au Salon de Genève, mais une série spéciale sur tous les modèles de la gamme pour fêter les dix ans de la renaissance.

Il y a dix ans, Dacia créait l’événement à Genève. La filiale low-cost de Renault présentait pour la première fois en Europe de l’Ouest la Logan. On connait la suite : un succès commercial immédiat, suivi par d’autres modèles à succès, dont le SUV Duster.

En 2015, Dacia n’a aucune vraie nouveauté de programmée. Il y a d’ailleurs un bon trou dans son plan produit mais cela n’est pas étonnant : en 2012, le roumain a lancé les Lodgy, Dokker, Logan 2 et Sandero 2. En 2013, il a restylé le Duster.

Pour occuper l’espace médiatique, Dacia se contente d’une série spéciale à l’occasion de ses 10 ans en Europe Occidentale. Tous les modèles sont concernés, à l’exception de la version utilitaire du Dokker.

Les modèles « anniversaire » sont présentés avec une nouvelle teinte de carrosserie, le bleu Cosmos (le bleu étant la couleur historique de la marque). Quelques éléments sont peints en Dark metal, comme les jantes et les coques de rétroviseurs. A l’intérieur, il y a des touches de bleu (sellerie, ceintures de sécurité, tapis de sol). Le volant est en cuir.

Cette série limitée est dérivée de la finition Lauréate. Dacia promet un équipement généreux, avec en série la climatisation, la régulateur de vitesse ou encore une nouvelle version du système multimédia MEDIA NAV. La navigation intègre désormais l’information trafic et les alertes de sécurité (zones de danger). La connectivité smartphone est renforcée et on trouve sur le volant des commandes permettant d’accéder à la reconnaissance vocale SIRI pour les appareils Apple. L’interface a été modernisée avec de nouvelles icônes.

Dacia indique que les modèles seront disponibles avec un large choix de motorisations. Mais pour l’instant, la marque ne les détaille pas et ne donne pas encore les tarifs.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire