Le

Dakar 2015 : Zoom sur le buggy de Ronan Chabot

Dakar Buggy SMG - 4

Dimanche dernier, 414 véhicules ont pris le départ de la 37ème édition du plus célèbre des rallyes-raid : 164 motos, 48 quads, 138 autos et 64 camions. Petit zoom sur le parcours du buggy piloté par Ronan Chabot, un client d’Autoreflex, et Gilles Pillot. Ils se classent actuellement à une belle 10ème place au général.

Rares sont ceux qui peuvent se féliciter d’avoir terminé dans le top 10 du Dakar ! Ronan Chabot et Gilles Pillot en font partis. En 2013, ils ont fini en 7ème position et ont même été vainqueurs en catégorie deux roues motrices. Ils comptent bien remettre cela en 2015 !

Ce qui serait une sacrée performance puisque cette année parmi les deux roues motrices il y a la Peugeot 2008 DKR. Le retour du lion au Dakar a été ultra médiatisé mais pour l’instant, les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances. Si les classements officiels font la distinction entre les modèles diesel comme les 2008 et ceux à essence comme le buggy n°320 de Chabot-Pillot, force est de constater qu’au général notre équipage représentant SMG se défend très bien. A l’issue de la cinquième étape, seule une lionne est devant, celle de Peterhansel… avec moins de 12 minutes d’écart.

Le sable réussit à Chabot et Pillot. Grâce à un beau résultat (7è) lors de la quatrième étape, qui marquait l’entrée dans le désert chilien d’Atacama, ils sont passés de la 13è à la 10ème place au général. Les deux hommes étaient évidemment très heureux à l’arrivée, surtout après avoir passé douze heures à bord de leur engin ! Bon, la cinquième leur a moins réussi. Arrivés 16ème, ils ont reperdu deux places au général.

Mais le rallye est loin d’être terminé et il ne faudra évidemment pas tirer de bilan avant la ligne d’arrivée finale, le samedi 17 janvier. En habitués de la course (plus de dix participations), Ronan Chabot et Gilles Pillot le savent bien.

Pour les suivre, c’est par ici ! Photos issues de leur compte Facebook.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire