Le

DS 5 : ne l’appelez plus Citroën

DS 5 2015 - 3

Si l’on se fie au nombre de changements apportés à l’auto, ce restylage ne mérite pas un grand intérêt. Mais la réalité est tout autre.

Pas question de parler de flop retentissant pour la DS5. Mais Citroën ne peut le nier, les ventes sont loin des espérances. Celle qui doit incarner le haut de gamme à la française semble trop décalée pour séduire en Europe. En interne, la décision de ne pas renouveler l’auto sous cette forme est déjà prise, ce qui explique que son restylage est léger. Pas la peine d’investir inutilement pour relancer une auto dont le principal problème n’est pas le design mais son positionnement.

Mais si la DS5 est à peine revue, elle a le droit à un joli privilège : elle est la première DS européenne qui se débarrasse de ses chevrons. La séparation avec Citroën, effective sur le plan « administratif » depuis plusieurs mois, devient ainsi concrète. Un petit événement ! On doit maintenant la nommer uniquement DS 5 (avec un espace). Il y a quand même un léger souci : la nouvelle calandre, déjà vue sur des DS imaginées pour la Chine (comme le SUV 6 WR) s’accorde mal avec le reste de la face avant. Dommage que les boucliers n’aient pas été retouchés.

Comme la DS 3, la 5 adopte des optiques associant xénon et LED. Elles sont aussi dotées de clignotant à affichage dynamique. Les amateurs du modèle remarqueront les nouvelles jantes et l’inédite couleur de carrosserie Bleu Encre. A bord, c’est également le service minimum. Pas grave, la planche de bord est toujours séduisante avec son ambiance aéronautique. Il y a juste du neuf sur la console centrale : l’arrivée d’un écran tactile permet de supprimer pas moins de douze boutons.

Côté technique, les nouveautés se trouvent du côté de l’essence. Le 1.6 THP 155 ch est remplacé par une évolution de 165 ch, associée d’office à une boîte de vitesses automatique 6 rapports. Plus tard, le 1.6 THP 200 ch sera revu pour gagner 10 ch. Pour le diesel, pas de changement. A cela une raison : la gamme gazole avait déjà été revue l’année dernière, avec les blocs BlueHDi de 120, 150 et 180 ch.

La DS 5 arrivera dans les concessions en juin.

DS 5 2015 - 1 DS 5 2015 - 2 DS 5 2015 - 4

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire