Le

Zoé, nouvelle star de l’Elysée ?

Renault Zoé

Assez paradoxalement, l’arrivée d’une électrique dans un parc auto ministériel avait fait grand bruit en octobre 2012 ! Logique, le véhicule, une Renault Zoé, avait été livré au Ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg, porte-parole en chef du made in France. Celui-ci aurait fait des émules, puisque la petite branchée du losange pourrait envahir le parc de l’Elysée.

L’information a été dévoilée par le Figaro et la radio France Bleu. Sur cette dernière, le colonel Biofarina, commandant militaire de l’Elysée, a déclaré « nous sommes en phase de test avec cinq véhicules prêtés en septembre et les résultats sont très positifs ».

La Zoé viendrait alors remplacer les Peugeot 308 diesel. Actuellement, une centaine d’autos sont présentes dans les sous-sol du palais présidentiel. Le renouvellement du parc se ferait par étape, avec une commande de dix exemplaires pour commencer. Et l’idée est de passer à du 100 % électrique dès l’année prochaine. Pour faire « le plein », une borne de recharge rapide a été installée. Selon un calcul de la Tribune, cela permettrait d’économiser 10 000 litres de carburant.

On peut être sûr que l’Elysée s’en sortira avec un bon prix d’achat ! Renault sera ravi de vendre d’un coup autant de Zoé, une auto pleine de qualités mais qui a du mal à convaincre la faute à son autonomie limitée (150 à 200 km). Pour attirer une nouvelle clientèle, la marque vient de lancer de nouvelles offres commerciales.

De son côté, le président restera fidèle à sa voiture hybride, une Citroën DS5. L’électrique est encore inenvisageable pour lui, car il faut un véhicule blindé, non compatible avec le moteur zéro émission.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire