Le

Escroquerie en Bugatti (avec vidéo)

Bugatti Veyron Ettore Bugatti - 2

Plusieurs assureurs proposent des contrats incluant le remboursement du véhicule à sa valeur d’achat lors des 2-3 premières années si celui-ci est irrécupérable après un sinistre. Quand ils nous présentent cet « avantage », on s’imagine tous pendant une fraction de seconde détruire volontairement son auto à un moment donné pour toucher le gros lot. Un propriétaire de Bugatti l’a fait… mais risque de le payer très cher.

Andy Lee House est concessionnaire automobile. En 2006, il a fait l’acquisition d’une Bugatti Veyron, la célèbre supercar de 1001 ch, facturée un million de dollars. Trois ans plus tard, sa voiture a fait le tour de monde après avoir fini dans un lac. A l’époque, l’homme avait déclaré qu’il avait fait une sortie de route en cherchant son téléphone portable dans l’habitacle… pour photographier des pélicans.

Le souci, c’est que la scène a été filmée en intégralité. On voit bien l’auto partir à l’eau… mais aucun oiseau. L’assureur d’Andy a fait son enquête, suspectant une fraude. Des experts avaient en effet aussi indiqué que le conducteur avait laissé le moteur immergé tourner pendant plusieurs minutes, le laissant ainsi se détruire. Andy a expliqué qu’il n’avait pas pensé à ça car il était attaqué par des moustiques (remarquez, je finirais dans une rivière, je me demande si la première chose qui me viendrait en tête serait de couper le contact).

Face aux preuves, Andy n’a pu nier l’évidence et a avoué qu’il avait volontairement envoyé son auto à l’eau. Il souhaitait en effet toucher le pactole avec l’assurance de sa Veyron, couverte pour une somme de 2,2 millions de dollars, soit plus du double du prix d’achat. Le gros hic, c’est qu’il risque maintenant 20 ans de prison pour tentative d’escroquerie.

Source vidéo : Youtube

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire