Le

Vacances : 1 Français sur 2 roule trop vite

Autoroute A89

Pour rejoindre le lieu des vacances, la voiture reste de loin le moyen de transport préféré des Français. Mais selon un sondage mené par l’Ifop pour l’assureur MMA et Europe 1, près d’un conducteur sur deux reconnaît dépasser les limitations de vitesse sur le trajet ! Voilà une statistique inquiétante.

Pour 55 % des personnes sondées, le manque d’attention est la première explication de cette infraction. Plus de la moitié des interrogés avouent ne pas toujours surveiller leur compteur. Pour 44 %, la faible circulation incite aussi à accélérer. Heureusement, seulement 10 % déclarent rouler vite par plaisir.

Dans le détail, 63 % des conducteurs admettent qu’il leur arrive de rouler à 100 km/h au lieu de 90 sur route nationale. 13 % sont à plus de 120 ! Sur l’autoroute, 27 % déclarent être parfois à 150 km/h au lieu de 130, 7 % sont au-delà des 170 !

Avant un week-end annoncé noir sur les routes par Bison Futé, où les juillettistes croiseront les aoûtiens, il est donc de bon ton de vous rappeler que ces excès de vitesse peuvent avoir de graves conséquences. Par exemple, rouler à 100 au lieu de 90 augmente la distance d’arrêt de 13 mètres, soit la longueur de 3 voitures. Un chiffre qu’il faut multiplier par 1,5 sur route mouillée.

Lever le pied, c’est aussi bénéfique pour la consommation. Une vitesse réduite fait logiquement baisser la gourmandise de votre auto. Avant d’appuyer sur la pédale d’accélérateur, pensez au fait que ces quelques km/h en plus ne vous feront gagner que quelques minutes… et qu’au final vous pourriez perdre gros. Dernier rappel de base : sur la route, une pause s’impose toutes les deux heures et dès que la fatigue se fait sentir.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire