Le

Ferrari : baisse des ventes en 2013

Ferrari California T - 1

La marque au cheval cabré subit-elle la crise ? Bien sûr que non. Car si les ventes sont en baisse de 5 % par rapport à 2012, c’est totalement assumé. Et le chiffre d’affaires a même atteint un nouveau record.

Quitte à se répéter, le marché du luxe automobile ne s’est jamais aussi bien porté. Les labels les plus prestigieux ont aligné les records de vente en 2013… sauf Ferrari. La firme italienne vient de confirmer qu’elle a livré l’année dernière 6 922 voitures, soit 5,4 % de moins qu’en 2012.

Mais cette baisse était prévisible. Après une année 2012 record, avec plus de 7 300 immatriculations, le PDG de la marque Luca di Montezemolo avait prévenu qu’un tel score serait une exception. Il souhaite que Ferrari reste sous la barre des 7 000 ventes par an pour préserver l’image d’exclusivité. On va voir s’il ne fait pas une entorse à la règle dès 2014, avec le lancement de la nouvelle California T.

Les Etats-Unis restent le premier marché de Ferrari, avec 2035 ventes. En Europe, c’est le Royaume-Uni qui est le plus friand des belles (677 voitures), juste devant l’Allemagne (652). En Italie, pays d’origine de la marque, seulement 205 autos ont été vendues. Les ventes sont sans surprise de plus en plus importantes dans les pays asiatiques, avec 700 immatriculations en Chine (avec Hong Kong et Taïwan). Mais c’est au Japon que la progression est la plus forte : + 20 %, soit 380 autos.

Ferrari précise que tous les modèles vendus sont passés par le département de personnalisation de la marque. Une façon d’augmenter le prix de vente de chaque modèle. Ce qui fait que le chiffre d’affaires atteint un niveau record, à 2,3 milliards d’euros, soit 5 % de plus qu’en 2012 !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire