Le

FXX K : le nouveau bolide de Ferrari

Ferrari FXX K - 4

Avec la LaFerrari, dévoilée en mars 2013, la marque au cheval cabré a déjà placé la barre très haute dans le monde des supercars. Et elle la relève encore d’un cran avec cette version spéciale circuit, nommée FXX K !

Selon le vocabulaire de Ferrari, cette FXX K est un laboratoire roulant ! Elle rejoint les programmes hors compétition « XX » gérés par le département Corse Clienti de Maranello. Autrement dit, ce véhicule imaginé pour les circuits ne participera à aucune course officielle… et n’est pas homologué pour la route. La FXX K sera réservée à de très riches clients, triés sur le volet, qui pourront « s’amuser » uniquement sur piste.

L’auto sera dévoilée le week-end prochain sur le circuit de Yas Marina à Abu Dhabi (où Lewis Hamilton vient d’être sacré champion du monde au volant de sa Mercedes). La FXX K n’est pas obligée de respecter les homologations et réglementations. Elle a donc été développée sans compromis.

La puissance totale grimpe à 1.050 ch (963 ch pour la LaFerrari) grâce à la combinaison d’un bloc V12 de 860 ch et d’un moteur électrique de 190 ch. Le K fait référence à la technologie de récupération de l’énergie cinétique KERS. Le couple maximal est de 900 Nm. Côté boîte de vitesses, on a une double embrayage 7 rapports.

Designers et ingénieurs ont apporté un soin particulier à la carrosserie de l’auto pour obtenir la meilleure aérodynamique possible. La silhouette reste proche de celle de la LaFerrari mais avec un côté plus bestial. Les changements les plus visibles sont à l’arrière, avec un énorme diffuseur et un petit aileron de chaque côté de la poupe. L’auto est équipée de pneus slick Pirelli dotés de capteurs mesurant les accélérations longitudinale, latérale et radiale, ainsi que la température et la pression. Les freins sont des Brembo en carbone céramique.

La FXX K conserve des garde-fous électroniques, comme un ESC et un différentiel, mais ils sont revus pour évidemment laisser plus de libertés. Le prix est secret mais on l’imagine délirant. Il pourrait avoisiner les deux millions d’euros !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire