Le

Fiat Freemont : en mode Cross

Fiat Freemont Cross - 3

Le Freemont, vous connaissez ? Non ? Pourtant, il existe depuis trois ans ! Voire même plus car il s’agit d’un Dodge Journey rebadgé, un engin que la marque américaine commercialisait déjà en Europe avant que Fiat ne la renvoie chez elle. Peu répandu, il essaie de faire parler de lui avec une nouvelle version Cross.

La mode des familiales déguisées en SUV continue de sévir. Nouvel exemple aujourd’hui avec ce Freemont Cross. Le monospace Fiat adopte la panoplie du bon petit baroudeur, avec par exemple des inserts et jupes latérales couleur aluminium ou des éléments peints en noir (jantes 19 pouces, calandre). Les blocs optiques avant et arrière sont entourés d’un cadre noir.

A bord, on trouve des sièges en cuir noir avec inserts de tissu sport à mailles et surpiqûres gris clair. Le volant est recouvert de cuir. L’équipement de série comprend un système de navigation avec écran tactile 8,4 pouces, lecteur DVD et lecteur de carte SD, une caméra de recul, un accès/démarrage mains libres ou encore un système audio Alpine.

Le Freemont Cross est disponible avec deux motorisations diesel 2.0 Multijet : 140 ch et 170 ch. Le premier est proposé en traction avec une boîte manuelle 6 rapports. Le second existe en 4X2 (boîte manuelle) ou en 4×4 (boîte automatique 6 vitesses). La transmission intégrale est équipée d’une unité de contrôle électronique qui utilise des capteurs pour mesurer l’adhérence des quatre roues et décide quand il faut transférer le couple aux roues arrière.

L’auto sera en vente à partir de l’automne 2014. Le 2.0 140 ch est facturé 32.850 €. Le 170 ch 4X4 boîte auto est à 37.250 €.

Fiat Freemont Cross - 1 Fiat Freemont Cross - 2

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire