Le

Ford Focus ST restylée – Goodwood 2014

Ford Focus ST restylée 2015 - 1

Semaine riche en nouveautés pour Ford ! Après les Fiesta Red/Black Edition et l’Edge seconde génération, voici la Focus ST restylée, dévoilée à Goodwood. Au menu de ce lifting : un design modifié, une technique peaufinée… et un inédit bloc diesel !

La Focus va pouvoir jouer les sportives avec un moteur fonctionnant au gazole. La ST millésime 2015 adopte un 2.0 TDCI de 185 ch, qui annonce un couple maximal de 400 Nm, disponible à partir de 2.000 tr/min. La vitesse maxi est de 217 km/h et le 0 à 100 km/h est réalisé en 8,1 secondes. Surtout, en ne rejetant que 114 g/km de C02, la ST diesel évite le malus !

Que les amateurs d’essence se rassurent, Ford propose toujours le modèle sans-plomb avec 2.0 Ecoboost de 250 ch (248 km/h maxi, 6,5 secondes pour le 0 à 100). Ce modèle hérite d’un Stop and Start qui permet de faire baisser les consommations de 6 %. Mais avec 158 g/km de C02, l’auto est pénalisée par un malus de 2.200 euros. Les deux modèles sont dotés d’une boîte de vitesses manuelle 6 rapports.

Les ingénieurs ont revu quelques éléments techniques. La direction a été recalibrée et les amortisseurs bénéficient de nouveaux réglages. Ford s’est aussi associé à Michelin afin de mettre au point des pneumatiques spécifiques à l’auto pour les modèles dotés de jantes de 19 pouces.

Comme les Focus « normales », la ST hérite d’une toute nouvelle face avant, avec des optiques affinées et une calandre étirée, qui n’englobe plus totalement la plaque d’immatriculation. A l’arrière, les feux ont été redécoupés. Le hayon et le bouclier sont aussi modifiés. Mais on retrouve toujours la double sortie d’échappement centrale. A bord, la console centrale se débarrasse d’un nombre important de boutons grâce à l’arrivée d’un écran tactile 8 pouces associé à un système de commandes vocale SYNC.

L’auto sera disponible à la commande à la rentrée mais les premières livraisons n’auront lieu que début 2015.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire