Le

La Ford Mustang encore plus méchante

Ford Mustang Shelby GT350R - 9

Après la Shelby GT350 dévoilée au Salon de Los Angeles en novembre dernier, Ford pousse le bouchon encore plus loin avec la GT350R ! Sous le capot : un V8 de plus de 500 ch.

Pendant que Chevrolet joue la carte de l’écologie à Detroit avec la nouvelle Volt (qui ne devrait pas arriver chez nous, même avec le logo Opel), Ford mise sur le sport ! La star de la marque à l’ovale bleu est bien évidemment la toute nouvelle GT. Mais une déclinaison supplémentaire de la Mustang vaut aussi le détour.

Le constructeur américain a présenté la GT350R, la version « hardcore » de la Shelby GT350. Pour concevoir cet engin de circuit en vente libre, les ingénieurs sont d’abord partis à la chasse aux kilos superflus. Ils n’ont fait aucun compromis. Ils ont commencé par enlever les équipements de confort dont on peut bien se passer sur un tel jouet : climatisation, radio, caméra de recul… Les sièges arrière ont aussi été supprimés.

Ils ont ensuite dotés l’auto de jantes en fibre de carbone. Ford annonce être le premier constructeur généraliste qui propose cet équipement d’office sur un de ses modèles. De quoi gagner près de 6 kilos par roue. Les pneumatiques sont des Michelin Pilot Sport Cup, spécialement mis au point pour cette GT350R. Au total, près de 60 kilos ont été gagnés.

Sous le capot, il ne devrait pas y avoir de changement. Ford annonce la présence du même V8 5.2 de plus de 500 ch, sans dire si la R sera au final plus puissante.

Le look est proche de la GT350 classique. La grande différence se situe au niveau de la malle où un nouveau grand aileron a fibre de carbone est visible. La lame en dessous du bouclier avant a été agrandie pour encore mieux coller l’auto au bitume. Les étriers de freins sont peints en rouge.

Malheureusement, la R devrait être réservée aux Etats-Unis et au Canada. La production sera surement limitée.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire