Le

Futur Volvo XC90 : jusqu’à 400 ch

Volvo XC90 2015 T8

La révélation du nouvel XC90 est un vrai feuilleton ! Après les images de l’habitacle ou la présentation de la très moderne console centrale tactile, voici la gamme de motorisations, qui sera chapeautée par une version hybride rechargeable de 400 ch… ne rejetant que 60 g/km de C02 !

Comment cela est-il possible ? Cela s’explique par le cycle d’homologation européen, qui est très « gentil » avec les véhicules hybrides plug-in. La méthode de calcul officielle prend en effet en compte les kilomètres que l’auto peut parcourir en mode tout électrique.

Grâce à son bloc électrique d’environ 80 ch monté sur l’essieu arrière, le XC90 T8 sera capable de faire environ 40 kilomètres sans consommer une goutte d’essence. Les roues avant sont entrainées par un deux litres essence doté d’un compresseur et d’un turbo. La puissance cumulée avoisinera les 400 ch avec un couple maxi de 640 Nm !

La firme nordique présente le futur XC90 comme le SUV ayant le meilleur rapport puissance/émissions du segment. Il ne demandera pas de faire un choix entre performances et économies de carburant.

Que l’on se rassure, Volvo proposera aussi des moteurs plus accessibles. Petite particularité, qui va rapidement se généraliser chez la marque suédoise : l’auto sera uniquement dotée de quatre cylindres. En essence, on aura le choix entre le T5 de 254 ch et le T6 de 320 ch. Côté diesel, il y aura les D4 de 190 ch et D5 de 225 ch. Pour le premier, Volvo promet une consommation d’environ 5 l/100 km.

L’auto reposera sur une nouvelle plate-forme SPA. Elle devrait être dévoilée la dernière semaine d’août. Volvo vient d’ailleurs de confirmer sa présence au Mondial de l’Automobile, qui sera ouvert au public du 4 au 19 octobre.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire