Le

Remplaçante de la Bugatti Veyron : comme ça ?

Remplaçante Bugatti Veyron - 1

La remplaçante de la Bugatti Veyron est très attendue. Un magazine allemand nous montre à quoi elle pourrait ressembler.

L’heure de la retraite a presque sonné pour la Veyron. La plus incroyable des supercars de « série » va bientôt tirer sa révérence. Il ne reste que quelques exemplaires à produire… et à vendre. On pense donc à la relève, qui pourrait être dévoilée au cours de l’année 2015.

Bugatti joue la discrétion. La marque (qui appartient au groupe Volkswagen) n’a jamais fait une seule confidence sur la remplaçante de la Veyron. Tout n’est donc que rumeurs et spéculations pour le moment. On avait déjà relayé il y a quelques mois des informations sur la technique. Aujourd’hui, Motor Revue, un magazine dérivé de l’hebdomadaire allemand Auto Bild, imagine l’esthétique de la voiture.

On voit sur les images une auto qui joue la carte de la continuité, avec des formes galbées et la célèbre calandre en fer à cheval. La silhouette est un peu plus bestiale, avec par exemple des ouïes verticales sous les optiques.

Impossible de savoir si les illustrations réalisées à partir de l’informatique (avec quelques erreurs de symétrie) ne sont que pure invention ou si elles se basent sur des fuites de documents internes. On aura la réponse une fois que l’on découvrira officiellement l’auto ! Au moins, c’est une proposition qui fera réagir. Elle vous plairait comme ça ?

Côté mécanique, la puissance devrait atteindre un nouveau record. La barre des 1.500 chevaux est évoquée. Pour booster sa cavalerie, la nouvelle venue (que Motor Revue nomme Chiron) aurait recourt à l’hybridation, comme la LaFerrari. Le 0 à 100 km/h pourrait être réalisé en moins de deux secondes !

Image : Auto Bild / Motor Revue

Remplaçante Bugatti Veyron - 2

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire