Le

Future Honda NSX : elle pète le feu

Honda NSX feu

Des autos qui prennent feu, cela arrive régulièrement. Mais comme on le dit souvent, quand cela concerne une supercar, l’info fait rapidement le tour du monde ! Encore plus quand il s’agit d’une voiture qui n’est pas encore commercialisée.

Ce sera l’un des événements de 2015. Honda va commercialiser l’année prochaine une toute nouvelle NSX, dix ans après l’arrêt de la Phase III. La marque japonaise a confirmé l’arrivée de la nouvelle génération il y a plusieurs années, avec un concept-car.

Les ingénieurs s’occupent actuellement de la mise au point de l’auto, qui sera hybride. La future NSX associera en effet un bloc V6 essence implanté en position centrale arrière à trois moteurs électriques (un sera couplé à la boîte de vitesses et deux seront montés sur le train avant).

Il y a quelques jours, un prototype a été photographié pour la première fois. Cela n’a pas été compliqué pour l’immortaliser : Honda avait choisi le célèbre circuit du Nürburgring pour faire des tests. Sauf que tout ne s’est pas passé comme prévu. L’auto camouflée a pris feu alors qu’elle effectuait des tours. Ses deux occupants se sont vite rangés sur le côté et ont assisté impuissants à l’embrasement du véhicule, dont il ne reste pas grand chose.

Voilà qui d’un premier abord est plutôt embarrassant quand on prépare son retour dans la catégorie des supercars, d’autant que la scène a été photographiée du début à la fin (difficile d’être discret sur le Nürburgring). Mais il vaut mieux que le souci arrive pendant la période de développement. Cela permet de trouver l’origine du problème avant la commercialisation du véhicule… et d’éviter de mettre sur le marché des barbecues en devenir, comme Porsche.

Photo : worldcarfans

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire