Le

Street View : la voiture remplacée par un dromadaire

Google Street View Dromadaire

Parmi l’avalanche de services proposés par Google, il y a le très pratique Street View. En temps normal, pour prendre en photo le monde, le géant américain utilise une voiture. Mais dans le désert, il a fallu mettre au point une technique plus originale !

Street View, chacun en fait sa propre utilisation. Il y a ceux qui s’en servent pour voir si le terrain du voisin est aussi grand qu’il le dit, d’autres (comme moi) repèrent à l’avance leurs futurs trajets (notamment les placements dans les carrefours délicats) et certains en profitent pour voyager sans bouger de leur salon.

On peut ainsi découvrir de nombreux sites touristiques, même quand ils sont éloignés de la civilisation. Le plus souvent, Google réalise les clichés avec une auto très spéciale, que vous avez peut-être déjà croisé dans la rue. On la reconnaît au loin avec son appareil photo posé sur un mat au-dessus du toit.

Mais pour intégrer à Street View le désert de Liwa aux Emirats Arabes Unis, Google a mis au point une technique d’un tout autre genre : l’appareil-photos était en effet fixé à un dromadaire ! L’animal permet à Google d’accéder à des zones inaccessibles au véhicule et perturbe moins l’environnement immortalisé.

Google a mis en ligne une petite vidéo pour montrer les coulisses de l’opération. Et on comprend bien avec celle-ci l’intérêt du dromadaire. On est au milieu de nulle part, en plein cœur d’un paysage à couper le souffle. C’est la première fois que la société US fait appel à un animal pour Street View. Elle ne précise pas de quelle manière celui-ci a été rémunéré !

Ces belles images vous donneront peut-être envie de visiter cet endroit.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire