Le

Ford dévoile les goûts des conducteurs européens

Ford Focus 2014 - 2

Couleurs, carburants, équipements… : l’étude « Ford Car Buying Trends 2014 » dévoile les grandes tendances des différents marchés européens. L’analyse est basée sur plus d’un demi million de véhicules neufs vendus par la marque américaine l’année dernière.

A votre avis, quelle est la teinte la plus courante sur le Vieux Continent ? Le gris argent ? Et non, c’est le blanc (23 %), devant le noir (20 %) et le gris foncé (17 %). Le blanc est ultra majoritaire en Turquie, avec une part de marché de 55 % ! Certains pays osent des couleurs plus voyantes. Chez les britanniques, c’est le rouge (15 %) qui a la cote tandis que les roumains aiment le bleu (19 %).

En ce qui concerne les carburant, l’essence reste majoritaire, avec 58 % des ventes. Mais il y a de grandes disparités entre les 22 pays observés. La Russie est ainsi très friande de sans-plomb, qui représente 97 % des ventes. L’essence prédomine aussi en République Tchèque (80 %) ou en Finlande (76 %). Le diesel est apprécié par les Turques (64 %), les Italiens (63 %) ou les Français (59 %). En général, les européens préfèrent les boîtes manuelles (85 %). La part du manuel grimpe à 96 % aux Pays-Bas et en Irlande ou 94 % en France.

Côté équipements, petite surprise du côté du toit ouvrant, qui a davantage la cote dans les pays du Nord, moins ensoleillés. Il est vrai que la clientèle de ces pays essaie de profiter au plus de l’astre qui se fait souvent rare. Les Norvégiens sont ainsi les plus nombreux à opter pour un modèle Ford neuf équipé d’un toit ouvrant. A l’inverse, les pays du Sud le boudent (3 % en Italie et 2 % en Grèce).

L’allume-cigare est le plus demandé en Grèce (73 %) et en Espagne (73 %). Seulement 13 % des Français le choisissent. En revanche, nous sommes demandeurs de crochet d’attelage, avec 30 % de voitures équipées, alors que la moyenne européenne ne dépasse pas 4 % !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire