Le

Ils piratent les feux de Las Vegas

Après Smart qui a mis au point un dispositif original pour mieux faire respecter le feu piéton rouge, voici une nouvelle actualité touchant les feux tricolores : un groupe de hackers a pu prendre le contrôle de ceux de Las Vegas.

Est-ce que vous connaissez le jeu-vidéo Watch Dogs, sorti au printemps dernier ? Son histoire se passe dans Chicago et met en scène Aiden Pearce, qui souhaite venger sa nièce, décédée dans un accident de voiture. Aiden est un hacker qui utilise un smartphone contrôlant toutes les infrastructures de la ville. Il lui est par exemple possible de toucher aux feux tricolores.

Si on vous en parle, c’est parce que la fiction est devenue réalité à Las Vegas aux Etats-Unis, à l’occasion de la conférence DefCon. Un groupe de hackers venu d’Europe a pu rapidement pirater le système des feux. Ils ont découvert que celui-ci transmettait des données non cryptées et qu’il était donc aisé d’en prendre le contrôle. Voilà qui est plutôt inquiétant puisque cela prouve qu’avec quelques compétences en informatique (des bonnes quand même, maitriser World et Excel ne suffit pas), on peut « commander » une ville comme bon nous semble.

La découverte a été faite par Cesar Cerrudo, le directeur technique de « IOActive Labs ». Celui-ci a bien expliqué que son intention était de mettre en avant le problème et n’a jamais cherché à en tirer profit. Cela devrait donc inciter les grandes métropoles à rapidement vérifier leurs différents systèmes si elles souhaitent éviter que des personnes mal intentionnées sèment le chaos. On est bien loin du système de clés utilisé à la fin du premier film Taxi (oui, on a des références très culturelles).

Via Neowin et Gizomodo

 

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire