Le

Jaguar F-Type : du nouveau

Jaguar F-Type

La marque britannique enrichit l’offre de son porte-drapeau avec deux solutions techniques inédites dans la gamme  : une boîte manuelle et une transmission intégrale.

Jusqu’à maintenant, la F-Type envoyait la puissance de ses moteurs aux seules roues arrière. Avec les blocs les plus musclés, notamment le V8 550 ch, cela pouvait déranger certains pilotes amateurs. Pour plus d’efficacité lorsque l’adhérence est dégradée et plus de sécurité au quotidien, il sera bientôt possible de commander une F-Type quatre roues motrices.

La version « AWD » sera disponible avec le V6 de 380 ch et le V8 de 550 ch. La transmission intégrale est dotée du système IDD. Celui-ci est relié au moteur, au différentiel arrière et au contrôle électronique de trajectoire pour optimiser la répartition du couple. En conditions normales, toute la puissance est envoyée aux roues arrière. Le couple est envoyé à l’avant en cas de besoin.

Les modèles AWD ont une esthétique légèrement modifiée, avec un capot à la bosse plus marquée et des prises d’air latérales redessinées. Sur le V6, il y a de nouvelles jantes de 19 pouces. A noter que les quatre roues motrices permettent de gagner 0,1 seconde sur l’exercice du 0 à 100 avec le V8 550 ch. Il faut maintenant 4,1 secondes pour franchir la barre des 100 km/h. Bonne nouvelle, ce bloc n’est plus réservé au coupé. Il sera aussi disponible avec la carrosserie roadster.

Sur les modèles V6 340 et 380 ch propulsion, on pourra avoir une boîte manuelle à 6 rapports. Jaguar indique que les pédales ont été parfaitement positionnées pour une conduite sportive « talon-pointe ».

Les « nouvelles » F-Type seront mises en vente au printemps 2015.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire