Le

Série limitée : Kia Soul Spirit of Soul

Kia Soul Spirit of Soul

A l’occasion de son arrivée dans les concessions, le nouveau « crossover urbain » de Kia s’offre une série limitée. La « Spirit of Soul », c’est 200 exemplaires identiques, proposés à un tarif plutôt corsé.

La deuxième génération du Soul arrive cette semaine dans les showrooms français de Kia, quasiment un an après ses débuts au Salon de New York 2013. La marque coréenne a souhaité donner la priorité aux USA, pays où la première mouture a le mieux fonctionné.

Pour célébrer ce lancement, l’auto est proposée en série spéciale Spirit of Soul, aussi imaginée pour « saluer le succès de la première génération, vendue dans le monde à plus de 700.000 exemplaires ».

200 véhicules vont être mis en vente sur le marché français. Ils seront tous identiques, seul le numéro présent sur le volant va les différentier. A l’extérieur, le Spirit of Soul adopte une robe bicolore, associant le bleu au blanc (pour les rétroviseurs et le toit). Les flancs sont recouverts d’un sticker nommé « Cristal », qui modifierait la couleur de l’auto selon la lumière et l’angle de vue. A bord, le programme est simple : quelques petits détails blancs et un habillage Cristal sur la console centrale.

Cette série limitée est basée sur la finition L. L’équipement est enrichi avec la climatisation automatique, la caméra de recul, l’écran tactile 8 pouces avec système de navigation, le démarrage sans clef et les jantes alliage 18 pouces.

Un seul moteur est disponible : le diesel 1.6 CRDI de 128 ch, qui développe un couple maxi de 260 Nm à 2 750 tr/min. La boîte de vitesses est une manuelle à 6 rapports. La vitesse maxi est de 180 km/h, le 0 à 100 km/h est réalisé en 11,2 secondes. Kia annonce une consommation en cycle mixte de 5,0 litres aux 100 km et des émissions de C02 de 132 g/km.

Le tarif est fixé à 25.555 euros. L’addition est donc corsée. C’est 3.905 euros de plus que la version L !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire