Le

Sportspace : un joli break signé Kia

Kia Sportspace Concept - 1

Une semaine après le teaser, voici les premières photos officielles du concept imaginé par Kia pour le Salon de Genève. Le Sportspace est un séduisant grand break sportif, qui pourrait vite avoir une suite en série. Présentation en 3 points clés.

1- Il annonce la prochaine Optima

Ce nom ne vous dit rien ? L’Optima est la familiale de Kia. Elle est très discrète sur nos routes. Il faut presque faire un vœu quand on en croise une ! Sur un segment en berne chez nous, faire connaître cette auto est mission impossible pour le coréen. Mais il n’y a pas que l’Europe ! L’Optima est aussi vendue aux Etats-Unis, où il est inimaginable d’être absent du marché des berlines. C’est pourquoi l’asiatique va donner une suite à l’Optima, annoncée par ce véhicule, qui sera dévoilé à Genève. Pour séduire la presse européenne, il adopte une silhouette de break, une carrosserie qui a davantage la cote de notre côté de l’Atlantique.

2- Il a été imaginé sous la houlette d’un français

Le Sportspace a été dessiné par le centre de design de Kia Europe, basé à Francfort (Allemagne) et dirigé par Grégory Guillaume, un français. Ce prototype ne sera pas le plus original de l’année mais il se montre séduisant, avec des lignes sobres tout en étant dynamiques et des volumes équilibrés. Bien évidemment, l’accastillage sportif propre au concept flatte l’oeil mais une fois enlevé les artifices (les grandes jantes, le diffuseur, les mini-rétroviseurs), il y a moyen d’avoir un joli break. Si une version de série est lancée chez nous, elle devrait mieux se vendre que la berline.

3- Il a encore beaucoup de secrets

Kia indique que le Sportspace a été imaginé pour des voyages « rapides et efficients, avec un maximum de confort et un minimum de stress ». Mais le coréen n’évoque pas la mécanique présente sous le capot. Eléments importants pour un break, le coffre et les aspects pratiques ne sont aussi pas détaillés. Kia indique tout de même que le Sportspace peut accueillir quatre personnes. Le conducteur et le passager ont face à eux une planche de bord épurée. Ils sont séparés par un imposant tunnel central.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire