Le

La fin des feux rouges ?

Audi système feu signalisation

Ne plus jamais avoir à s’arrêter à un feu de signalisation, un doux rêve ? Pour l’instant oui… mais vous l’avez compris, plus pour longtemps. Audi vient de présenter un système qui supprimera cette petite contrainte. 

Comment cela fonctionne-t-il ? L’auto est tout simplement connectée au centre de contrôle de la circulation qui gère les feux de la ville. Le véhicule sait donc à quel moment un feu passera au vert ou au rouge. Il affiche sur l’écran placé au milieu de l’instrumentation le temps qu’il reste avant que la couleur ne change.

Mais, de façon plus intelligente, la voiture vous dit quelle vitesse adopter afin d’avoir toujours du vert. Cela bénéficie à tous les conducteurs, puisque la circulation est plus fluide. On évite ainsi de se retrouver avec une longue file d’attente devant le feu, moment où l’on perd souvent beaucoup de temps en fonction du temps de réaction de chaque conducteur devant vous (sans oublier le votre).

Pour Audi, cela profite aussi à l’environnement. La marque a estimé qu’avec ce dispositif, les émissions de C02 peuvent être réduites jusqu’à 15 %. Si l’équipement était déployé dans toute l’Allemagne, il permettrait d’économiser environ 900 millions de litres de carburant.

Preuve que ce n’est pas de la fiction, le constructeur aux anneaux réalise des tests à grande échelle, notamment à Berlin. 25 voitures conduites par des clients parcourent la ville, avec 1000 feux de circulation pris en compte. Une autre démonstration a été faite en janvier dernier à Las Vegas.

Evidemment, un tel équipement sera efficace quand tout le monde en bénéficiera. Et tant pis pour ceux qui aiment bien la petite pause du feu pour regarder ses SMS, se maquiller, allumer une clope…

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire