Le

La Skoda Octavia roule au gaz

Skoda Octavia G-TEC

La marque tchèque dévoilera au Salon de Genève l’Octavia G-TEC, capable de rouler à l’essence et au gaz naturel comprimé. Une bicarburation qui lui permet d’annoncer une belle autonomie. 

Pour rouler plus propre ou plus longtemps, il n’y a pas que le duo thermique/électricité qui est intéressant. On peut aussi faire appel au gaz naturel comprimé (GNV). Skoda a choisi cette solution pour son Octavia G-TEC. Sous le capot, on trouve un bloc 1.4 TSI turbo qui développe une puissance de 110 ch. Il peut être alimenté par de l’essence ou du GNV.

Cette combinaison d’énergies offre à l’auto une belle autonomie : 1330 km. Dans le détail, la G-TEC peut parcourir jusqu’à 410 km en mode gaz. Skoda annonce une consommation de 5,4 m3 tous les 100 km. Avec ce mode, les rejets de C02 sont de 97 grammes par kilomètre. Si vous êtes bon en calcul, ce dont je ne doute pas, vous aurez compris que l’on peut réaliser jusqu’à 920 km en mode essence. Pour faire au mieux, la G-TEC, qui respecte les futures normes anti-pollution Euro 6 qui entreront en vigueur en septembre, adopte un Stop and Start avec récupération d’énergie au freinage.

D’un point de vue stylistique, on ne remarque aucun changement à l’extérieur. Skoda n’a pas précisé où était logé le réservoir additionnel. Empiète t-il sur le coffre ? Pas sûr car l’auto repose sur l’intelligente base modulaire MQB, prévue dès sa conception pour recevoir plusieurs types de motorisations. L’Octavia G-TEC devrait être commercialisée dans le courant de l’année. Les prix sont pour l’instant inconnus.

Skoda dévoilera aussi au Salon de Genève la version baroudeuse de l’Octavia break, la Scout, ainsi qu’un inédit concept-car Vision C.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire