Le

Lada fait sa révolution !

Lada Vesta Concept - 2

Savez-vous pourquoi une Lada est équipée de la lunette arrière dégivrante ? Pour ne pas avoir froid aux mains le matin quand on la pousse. On a tous entendu ce genre de blagues sur les autos du constructeur russe. Quand on évoque Lada, on pense à des voitures peu fiables, à la conception datée. Mais tout cela va changer.

Lada va prendre un tout nouveau départ l’année prochaine avec une nouvelle berline compacte, longue d’environ 4,35 mètres, nommée Vesta. L’auto vient d’être annoncée par ce show-car plutôt prometteur. On enlèverait le logo de la calandre, on aurait du mal à croire que c’est une Lada !

C’est un concept mais on est très proche du modèle de série, à quelques détails près (grandes jantes, intérieur des phares…). La Vesta va donc inaugurer le nouveau design de Lada, classique mais moderne. L’auto aura une vraie personnalité avec sa proue en X et ses éléments chromés qui relient les optiques aux antibrouillards.

A l’intérieur aussi, c’est la révolution. La planche de bord a un dessin soigné même si à ce niveau, les designers ont été moins créatifs et se sont beaucoup inspirés de ce qui se fait chez Hyundai. On espère que le modèle définitif flattera autant l’oeil.

La Vesta devra beaucoup à Renault-Nissan. L’Alliance a en effet officiellement pris les commandes d’Avtovaz, la maison mère de Lada, en juin dernier. De nombreux éléments techniques (plate-forme, moteurs) devraient donc être partagés avec des modèles du groupe franco-japonais, à commencer par les Dacia. En plus d’être agréable à regarder, la Vesta sera donc à coup sûr très fiable.

Et ce n’est qu’un début pour le russe, qui enchainera avec un SUV compact, nommé X-Ray. Reste que le plus dur est à venir : faire changer les mentalités. On pense que la marque va mettre très longtemps avant de faire oublier ses clichés… qui étaient en bonne partie vrais jusqu’à l’arrivée de cette Vesta.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire