Le

Une LaFerrari à 1 euro ?

Une LaFerrari à 1 euro

Un exemplaire de la dernière supercar de la marque au cheval cabré s’affiche à un prix défiant toute concurrence sur un site Internet luxembourgeois : 1 euro ! Plus besoin de jouer au loto !

Le standard de la société « Lux Auto » risque d’exploser dans les jours à venir. La raison ? La présence sur son site Internet d’une petite annonce concernant une LaFerrari, un modèle très rare (qui ne sera produit au final qu’à 499 exemplaires). Mais plus que la rareté, c’est un petit détail qui interpelle : le tarif, digne d’un jouet (et encore). L’auto est affichée au prix hallucinant d’un euro ! Pas grand chose pour un engin de 963 chevaux, surtout quand il a zéro kilomètre au compteur.

Evidemment, vous avez bien compris qu’il y a un petit souci dans la mise en ligne de l’annonce et que cette auto n’est pas proposée à la vente au tarif d’une baguette de pain. En descendant la page, on découvre que c’est un véhicule qui sera juste en exposition dans un garage et qu’il n’est pas commercialisé. Un léger bug qui est à la base banal mais qui donne ici une affiche plutôt amusante !

Et un autre détail nous interpelle. Sur un site étranger, la même annonce est visible avec un prix de trois millions d’euros. Une somme qui correspond bien plus à la valeur de revente actuelle de l’auto sur le marché de l’occasion. En début d’année, un exemplaire avec peu de kilomètres était proposé à 2,38 millions d’euros. Pour rappel, le prix hors taxes de départ, pour un véhicule neuf, était d’un million d’euros. Faut-il comprendre que l’auto a rapidement trouvé preneur à trois millions d’euros mais que l’annonce n’a pas été entièrement retirée ?

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire